Adanse à Bobo la Toubab !

Association des artistes de Bolomakoté

   

Actualités

"Journées culturelles de Bolomakoté" : bilan de l'édition 2012 et préparation de l'édition 2013

L'association 

Qui sommes-nous?

Soutenez-nous

Nos axes d'action

Evénements /Actu

 

 

Peinture| Artiste peintre

 

 

Grâce à sa grande diversité ethnique, le Burkina Faso crée un artisanat varié et de grande qualité réputé bien au-delà de ses frontières. Et cela se ressent énormément à Bobo-Dioulasso, qualifiée de "capitale culturelle" du Burkina. La ville et notamment le quartier de Bolomakoté y abrite en effet une foule d'artisans et artistes, soucieux d'assurer la transmission de leurs arts aux plus jeunes.


       

Les différentes formes d'expression artistique graphique

 

 

Le Batik (mot d'origine indonésienne "battiken" signifiant "ce qui se dessine, ce qui se peint", importé par les Hollandais en Afrique de l'Ouest), est avant tout l'art de peindre sur du tissu (coton). Concrètement, il consiste à dessiner un motif sur le tissu à l'aide d'un crayon, avant de faire des réserves avec de la cire préalablement fondue (substance protectrice) de manière à  empêcher le passage de la teinture à ces endroits lors des différents bains de teinture.  Pour cette opération de trempage dans la teinture, il est nécessaire de commencer par les tons les moins foncés. Après séchage, le bain peut être renouvelé avec une autre couleur, et ce autant de fois que nécessaire. En fait, à chaque couleur  le motif  à teindre est débarrassé de sa cire et le tissu trempé dans la teinture. La cire est replacée sur le motif. A noter qu'une fois sèche, elle forme de fines craquelures, détail le plus caractéristique du batik. Une fois toutes les couleurs obtenues, le tissu est trempé dans l'eau bouillante afin de faire fondre la cire. i  

 

Autrefois naturelle (à base de décoction de feuilles, de racine ou de fruits de certains arbres comme le cola pour le marron, les graines de cotonnier pour le jaune, le sexew pour le rouge), la teinture est maintenant artificielle, d'un usage plus facile pour un résultat identique. Les couleurs et les motifs dépendent de l'inspiration de l'artisan et la taille de la grandeur du tissu. Si le batik est un objet de décoration, il peut aussi être utilisé pour des cérémonies religieuses ou des fêtes. i

 

 

Le Bogolan (mot d'origine bambara, de "bogo" qui signifie "argile" et "lan" qui indique le but à atteindre/le résultat/la sortie) est un art traditionnel, végétal et historique. Il apparaît d'abord comme un langage au travers des signes et des couleurs : c'est donc une écriture où chaque motif, chaque signe participe à un langage et fait référence à l'histoire et à des règles de la vie sociale. i
 

Les teintures du bogolan traditionnel sont obtenues en mélangeant la boue des marigots à différentes décoctions (feuilles de N'galaman pour teindre en jaune et contribuer à fixer la couleur, écorce de Néré mélangé à de la potasse pour le marron/rouge, argile, racines, encre). Celles-ci sont ensuite appliquées sur le tissu en coton, en respectant les motifs dessinés à la craie, puis laissées sécher au soleil. Un premier lavage à l'eau claire permet d'obtenir une première couleur sur les motifs. Plusieurs couches de terre sont nécessaires afin d'obtenir une couleur foncée à noire. Les motifs en blanc sont obtenu en dernier en utilisant du savon, de l'eau de javel et de la potasse. Tout est entièrement fait à la main, les signes étant tracés à  l'aide de tiges de bois taillées (lima) ou de plumes d'oiseaux.  i

 

Cela en fait le plus original des textiles traditionnels du Burkina Faso

 

Le Bogolan c'est

 

  la modernité alliée à la tradition

l'esthétique qui magnifie les valeurs et symboles

 l'expression de la personnalité de l'artisan

   le respect de l'écologie et de son environnement

 

 Pour tous les amateurs de l'artisanat naturel et écologique, le Bogolan est une référence. D'autant qu'il porte en lui la joie, la convivialité et l'amour qui entourent sa réalisation. i

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livre d'Or / Crédits et liens amis

© Bolo'Arts - 2011 -